Chants et Musiques pour les Pays Celtes
23 Août 2007
Concert en la chapelle Ty Mamm Doue de Quimper

Jean-Louis Gault en concert

page0_2

Riche d'une formation classique (musique de chambre, orchestre symphonique, chœurs du Théâtre de Tours) et d'un périple celtique de dix ans avec les Trégériz (Soazig Noblet et Franceza Riou), le musicien auteur-compositeur quimpérois est l'artisan d'une musique intemporelle et sans frontières qui lui vaut la plus juste réputation de « troubadour de notre temps ». Voici l'occasion d'écouter une musique peu banale, créée par un artisan du son qui fait chanter à merveille des instruments aussi anciens qu'étonnants de modernité dans leur acoustique tels que le psaltérion à archet (dont les origines remontent à 2000/3000 av. J.C), le dulcimer (utilisé au XVIIIème siècle en Irlande, en Grande Bretagne, puis dans les montagnes Appalaches d'Amérique du Nord), des flûtes à bec baroques, flûtes ethniques, clarinette ... mariant le tout à la poésie des textes et à d'autres timbres plus rares ainsi qu'à des sons de la nature. Le concert « Chants et Musiques pour les pays celtes » est un éventail de sons acoustiques, chants a capella ou accompagnés et pièces instrumentales.

Evoquant les voyages de l'homme en Irlande, ses rencontres intérieures avec les îles Blasket, la résonance du Pays Breton, Merlin et Viviane ou le chamin de St Jacques de Compostelle en Galice, Jean-Louis Gault y aborde la musique comme un métissage invisible qui fait l'éloge de la différence.

Son spectacle s'articule autour de ces chemins sonores où l'âme côtoie l'esprit nomade du troubadour. Des landes de Lanvaux aux légendes nées dans la brume, l'ajonc et le poudroiement des nébuleuses, des îles irlandaises soulevant leurs épaules de roc par dessus la houle, aux gwerz ou cantiques bretons, des pièces instrumentales d'Ecosse, de la verte Eirann et de l'Espagne celtique aux chansons composées par amour sans retenue pour la matière celte, « Chants et Musiques pour les Pays Celtes » révèle l'univers poétique de Jean-Louis Gault, celui des mots qu'il cisèle comme un orfèvre du langage, « celui des sons qu'il orchestre en virtuose des arpèges et surtout celui du cœur et de l'intelligence d'un troubadour contemporain pour qui Bretagne est univers»
(© Ouest France)
jeanlouisgault.free.fr