"Le 17 avril 1812, le conseil de Préfecture décida que les deux chapelles on été vendues en l'état,
avec les servitudes et charges, et que l'évaluation qui a servi de mise à prix porte : déduction faite des réparations,
ce qui prouve bien que la vente ne s'applique pas seulement à des matériaux,
et concluait que la propriété des deux chapelles, dites de la Mère de Dieu, fonds et édifices,
a été venue au sieur Ollivier, par le district de Quimper, le 8 Floréal, an III.
Enfin, une ordonnance royale du 26 février 1817 vint autoriser l'acceptation régulière de la donation des chapelles par Louis Ollivier."

Bulletin diocesain d'histoire de 1919 - Chanoine Peyron et Abgrall
Parution dans "Mon clocher" N°11- novembre 1950